S'INSCRIRE
DEMANDER UNE DÉMO
fr
    avril 6, 2022
    4 minutes pour lire

    Quick commerce : pourquoi l'information produit est-elle déterminante ?

    écrit par: Aude Chardenon

    La rapidité de la livraison est une exigence désormais commune des consommateurs, qui se sont ces dernières années habitués aux standards des pure players comme Amazon.

    Dans le secteur alimentaire, la bataille du quick commerce fait rage, avec l'explosion du nombre d'acteurs en Europe. Leur point commun : une application mobile performante dont certains prérequis sont directement liés à une gestion optimisée de l'information produit.

    En quelques mois, le nombre de pure players alimentaires a explosé dans toute l’Europe, boosté par la crise sanitaire et des consommateurs adeptes de la commande en ligne.

    C’est quoi le quick commerce ?

    Le crédo de ces pure players alimentaires est simple : une livraison ultra-rapide, 10 à 15 minutes en général, à partir de dark stores idéalement situés en centre-ville, sur un nombre très limité de références du quotidien (2000 à 5000 en général).

    Les applications du quick commerce sont plébiscitées par les consommateurs grâce à des interfaces soignées et ergonomiques, des visuels produits de qualité, et des fiches produits complètes qui en facilitent l’utilisation.

    Les clients sont encouragés à commander grâce à des livraisons à bas prix (2 à 3 euros) et des promotions bien ciblées.

    Les fiches produit au coeur d’une bonne expérience quick commerce

    Si le commerce mobile est aujourd’hui un facteur indispensable d’une stratégie e-commerce et omnicanale, l’optimisation des fiches produit n’est pas pour autant acquise.

    Or comme le rappelle Pierre Guionin, General Manager France de Gorillas, « la mise en avant des produits est très importante sur mobile, notamment les produits frais. Il faut par exemple indiquer un maximum d’informations indispensables à la prise de décision d’achat des clients, comme le conditionnement, le parfum ou la variété… Le visuel demeurant le premier critère d’identification en ligne, il est aussi primordial d’avoir des qualités de visuel adaptées au commerce mobile. Le prix n’est pas le seul élément de décision. »

    Par ailleurs, il est nécessaire de proposer une expérience client cohérente avec la promesse de ces acteurs. « Il faut un bon équilibre entre l’offre et la rapidité de la commande, sans alourdir le temps de navigation dans l’application », poursuit Pierre Guionin. Objectif : optimiser toute la chaîne de valeur pour les clients, jusqu’à l’effet waouh : les courses livrées à domicile en 10 à 15 minutes.

    Les levées de fonds abreuvent le marché du quick commerce

    Comment se différencier dans cet univers extrêmement concurrentiel ? Par l’offre, en misant par exemple sur des producteurs et commerces locaux (pain, fruits et légumes…). A l’heure d’une forte demande pour les circuits courts et/ou locaux, le sourcing demeure un sujet très important pour les acteurs du quick commerce.

    Mais également par l’expérience shopper optimisée pour le m-commerce, et la qualité des infos produit disponibles sur l’application.

    Avec une concurrence rude sur un marché de la livraison alimentaire express abreuvé par plusieurs milliards d’euros de financements, et déjà très disputé, il est difficile d’identifier les acteurs qui tireront son épingle du jeu.

    Les défis à relever sont importants : de l’achat des produits auprès des fournisseurs au maillage territorial permettant effectivement de livrer en 15 minutes, en passant par une réelle rentabilité.

    L’e-commerce alimentaire et plus particulièrement le quick commerce font partie des grandes tendances qui ont émergé en 2020 et la crise sanitaire. Pour tout connaître des grands phénomènes qui ont marqué le secteur et les différentes pistes que les distributeurs doivent explorer pour s’adapter aux nouvelles tendances de consommation, téléchargez notre livre blanc 2019-2021, ou la transformation du retail européen.

    TELECHARGER LE RAPPORT

    Articles Liés

    Continuer à lire

    avril 29, 2022

    Pourquoi les silos de données produit ralentissent la transformation digitale du retail

    4 minutes pour lire
    Les distributeurs sont confrontés à différents défis à l’ère de la multiplication des points de contact. Au sein de leurs propres organisations, ils doivent combattre toute...
    écrit par: Aude Chardenon
    mars 1, 2022

    Salsify accompagne E.Leclerc et ses fournisseurs pour digitaliser les données produit des articles textiles

    7 minutes pour lire
    Le Galec, l’entité de l’enseigne bretonne dédiée aux achats, gère  600 magasins, 600 drives et 2 400 magasins spécialisés (brico, jardin, auto, optique, culturel,...
    écrit par: Aude Chardenon
    avril 1, 2022

    Casiers automatiques, points relais, drive : l'e-commerce se mobilise face au Covid

    5 minutes pour lire
    Si la livraison à domicile reste prisée, la crise sanitaire a mis en avant d’autres alternatives, comme les casiers automatiques, pour régler la problématique du dernier...
    écrit par: Aude Chardenon