Télécharger
DEMANDER UNE DÉMO
fr
    août 31, 2022
    7 minutes pour lire

    Les 3 tendances de consommation à suivre dans le secteur de l’habitat

    écrit par: Aude Chardenon

    Les dernières innovations des distributeurs en matière de services avaient pour point commun de maintenir et d'approfondir le lien avec les consommateurs alors que la pandémie entraînait un peu partout dans le monde des fermetures de magasins.

    Ateliers, conseils ou live streaming : les interactions entre les clients et les distributeurs n’ont jamais été aussi fortes. Cet engagement de la part des distributeurs s’est concrétisé autour des trois thématiques phares de notre temps, qui comptent énormément aux yeux des consommateurs d’aujourd’hui : le digital, la proximité et la durabilité.

    Les consommateurs souhaitent visiblement, bien au-delà de l’effet pandémie, poursuivre les travaux d’aménagement et d’amélioration de leur habitat : selon une étude Inoha, 90 % des Français ont effectué au moins un achat de décoration, bricolage, mobilier et/ou jardinage au cours des 2 dernières années, 72 % d’entre eux ont entrepris un projet d’aménagement depuis le début de la crise sanitaire, et 85 % des propriétaires ont un projet de rénovation ou d’aménagement dans les 2 ans à venir. 

    Voici les trois tendances conso que l’on verra dans le secteur du bricolage durant les mois et années à venir.

    La durabilité comme tendance de consommation

    Peinture sans solvant, isolant sans certaines substances, produit doté d’un bon taux de réparabilité, origine d’un matériau et pays de fabrication : les consommateurs sont de plus en plus attentifs aux produits qu’ils achètent. Ils veulent des produits bons pour leur santé et pour la planète, un constat sur lequel revient de manière détaillée le rapport Comment la transparence des données produit agit sur les décisions des acheteurs européens.

    L’étude Profil 2022 menée par Sofinco et l’Institut de la Maison (IPEA) indique que 43 % des consommateurs français se disent prêts à payer plus cher un produit qu’ils jugent plus écologique. Les produits fabriqués en France sont également plébiscités à prix égal pour 91 % des ménages interrogés et arrivent en 3e position lorsque l’on parle d’écologie concernant un meuble ou un objet de décoration.

    Selon des données Salsify, près d'un Français sur 5 est sensible à l'origine du produit (lieu de production, made in France…) ou encore à son impact environnemental, tendance qui ne se lit plus uniquement dans la consommation de produits alimentaires.

    Autre donnée produit qui compte : l'indice de réparabilité. Pour plus de 85 % des personnes interrogées, un indice faible peut leur faire renoncer à l’achat d’un produit, au profit d’un autre à l’indice plus élevé. Par ailleurs, 17 % des ménages français ont procédé à un achat d’occasion en 2021, soit près de 5 millions de ménages. Ces comportements plus responsables doivent également se lire à la lumière du contexte inflationniste et à l’heure où le pouvoir d’achat est une préoccupation majeure.

    La proximité comme tendance de consommation

    Le point de vente physique évolue et offre aux consommateurs de nouvelles expériences d’achat. Les distributeurs qui font la différence se réinventent grâce à leurs réseaux de magasins et utilisent la technologie et l’omnicanalité à leur avantage. Ils doivent en effet répondre à deux exigences clairement formulées par les consommateurs. D’abord la disponibilité des produits, qui est, avec le prix et la description, parmi les trois informations recherchées en priorité, que ce soit en magasin ou en ligne. 

    Ensuite, parce qu’ils plébiscitent toujours les magasins physiques pour leurs achats de bricolage. Alors qu’un tiers des Français achète des produits de bricolage au moins une fois par mois, 60 % des personnes réalisant plusieurs achats dans l'année privilégient l’achat physique à Internet. 

    Dans le détail, ce sont les magasins spécialisés qui ont leurs préférences, avant les sites internet.  

    Ainsi, les grands réseaux se consolident. Le réseau Weldom va inaugurer 30 nouvelles implantations en métropole, pour atteindre le cap des 600 magasins à l’horizon 2025.

    La proximité passe également par la mise à disposition de réseaux d’experts. En France, l’outil Quotatis (Adeo) met en relation habitants et artisans. Le temps de pose et de montage d’un

    parquet ou d’une cuisine est réduit tandis que les territoires couverts par l’enseigne sont plus importants, abolissant le problème des zones grises. Même démarche pour le belge Hubo qui, avec la solution Ring Twice, met ses clients en relation avec plus de 6 000 bricoleurs amateurs ou professionnels, partout en Belgique. 

    La tendance est également au commerce de proximité en centre-ville. On assiste à la multiplication de formats de magasin plus compacts. Cette nouvelle typologie de commerce permet de toucher une cible plus urbaine et d'adopter une approche showroom, où les produits sont valorisés, changent au gré des collections et créent des vitrines inspirantes pour les consommateurs. C’est notamment le choix de Castorama avec son format « Casto » et d’Ikea, qui y présentent des offres plus courtes et de nouveaux services.

    Les services digitaux comme tendances de consommation

    La proximité ne passe plus uniquement par la vente physique. L’e-commerce devient autant engageant que le point de vente physique pour les consommateurs. Ces modèles de vente et d’achat requièrent des outils digitaux et des aménagements pensés pour délivrer une expérience client fluide, en ligne comme en boutique. Selon des données Salsify, 88 % des acheteurs français se renseignent avant achat, que ce soit en ligne ou en magasin, et 51 % se renseignent sur les sites e-commerce avant d'acheter. 

    De plus en plus de magasins sont organisés autour d’espaces dédiés à des expériences ludiques ou servicielles. Vendeurs équipés de mobiles, modélisation des services en AR (réalité augmentée) et VR (réalité virtuelle), click and collect, accompagnement personnalisé, avec de nouveaux services et des solutions innovantes, adaptées à chaque zone de chalandise. L’objectif : inspirer et accompagner les clients de A à Z dans leur projet d’amélioration de l’habitat. Ainsi, les utilisateurs de technologies AR sont 11 fois plus susceptibles de passer à l’acte d’achat que les autres utilisateurs qui n’ont pas utilisé cette technologie selon une étude Numerized.

    Pour découvrir d’autres exemples d’innovations dans le secteur du bricolage et du jardinage, les exemples les plus inspirants de nouveaux formats de magasins, les meilleurs vecteurs de l’omnicanalité et les bonnes pratiques pour rester compétitif dans un secteur omnicanal, téléchargez notre rapport « Le bricolage, nouveau terrain de jeu du retail ».

    TELECHARGER LE RAPPORT

    Articles Liés

    Continuer à lire

    avril 5, 2022

    La livraison alimentaire à domicile séduit les consommateurs

    5 minutes pour lire
    Dopée par la crise sanitaire, la livraison alimentaire à domicile franchit une nouvelle étape avec la consolidation des partenariats entre Carrefour et Deliveroo, ainsi...
    écrit par: Aude Chardenon

    Les 3 challenges de l'omnicanal : challenge n°2, collecter la donnée produit de l’ensemble des marques et fournisseurs

    5 minutes pour lire
    Les distributeurs sont confrontés à de nombreux challenges dans la gestion de la donnée produit. La multiplication des canaux, portée par l’explosion des comportements...
    écrit par: Aude Chardenon
    août 24, 2022

    Pourquoi le format des petits magasins séduisent les enseignes de bricolage

    6 minutes pour lire
    Depuis quelques années, et pour répondre à la croissance des ventes e-commerce, les magasins ont entamé leur mutation. Les points de vente physique évoluent afin d’offrir aux...
    écrit par: Aude Chardenon