S'INSCRIRE
DEMANDER UNE DÉMO
fr
    avril 21, 2022
    4 minutes pour lire

    Adaptive retail : les best practices 2020

    écrit par: Aude Chardenon

    Pour répondre aux besoins des clients, dont les déplacements étaient limités, en alimentaire notamment, l’explosion des commandes en ligne a poussé les enseignes et leurs fournisseurs à faire preuve d’adaptabilité. 

    Une adaptabilité indispensable des acteurs du retail 

    En France, selon la Fevad, l’e-commerce alimentaire a enregistré un bond de 42 % en 2020. Si pratique à l’heure où les déplacements sont encore très limités, la livraison à domicile a, en particulier, conquis de nouveaux adeptes. 

    Déplacements impossibles ou limités, augmentation des repas à domicile liée au télétravail et à l’enseignement à distance, envie ou nécessité de réduire les interactions en magasin, peur de l’attente à la caisse. Les Français (re)découvrent rapidement les bénéfices des supermarchés en ligne qui amènent les courses devant leur porte parfois en un temps record.

    Dark store et livraison s’invitent chez les distributeurs traditionnels

    Les ventes en ligne enregistrent des pics inédits dès le mois de mars 2020. En France, selon Kantar, les dépenses sur les produits de grande consommation et frais libre-service enregistrent une hausse de 55 % entre avril et juin par rapport à la même période en 2019. Les créneaux de livraison sont pris d’assaut, ainsi que les créneaux de drive, poussant l’ensemble des acteurs à chercher et à trouver rapidement des solutions.

    La livraison est sans doute la partie la plus visible de cet adaptive retail. Partout dans le monde, les enseignes transforment certains magasins en dark store. Fermés au public, ils sont exclusivement dédiés à la préparation de commandes en ligne. Amazon, Walmart aux Etats-Unis, Franprix en France : à la manière des dark kitchen dans la restauration, les magasins fantômes envahissent les zones urbaines, permettant de résoudre la problématique du dernier kilomètre. 

    Les enseignes du textile s’adaptent aussi

    La distribution alimentaire n’est pas seule à faire preuve d'adaptabilité et à transformer ses points de vente. Certaines enseignes du textile, qui ont dû fermer de longues semaines car classées comme non-essentielles, ont transformé une contrainte en avantage logistique, en intégrant par exemple un OMS (Order Management System), qui permet ainsi d’établir le meilleur scénario de livraison d’une commande. 

    Le magasin se transforme alors en entrepôt et dans un réseau, le magasin identifié comme le meilleur point d’expédition est chargé de traiter la commande. Un constat que l’on retrouve également dans le secteur du bricolage.

    Adaptabilité du retail : le rôle de la gestion de données produits

    Les solutions de gestion de données produits ont de leur côté joué un rôle pour résoudre des problématiques d’approvisionnement. Les pics de commandes ont eu de nombreuses conséquences sur la supply chain. Papier toilettes, produits ménagers, farine. Certaines références ont fondu comme neige au soleil. 

    Pour trouver plus rapidement des fournisseurs, certains retailers ont utilisé la solution SupplierXM de Salsify tandis que d’autres fournisseurs ont pu contacter des distributeurs pour écouler certains stocks. Cette adaptabilité du retail était moins visible mais a pourtant était essentielle pour répondre à la demande inédite et imprévisible.

    Les distributeurs et les fournisseurs ont amélioré leur façon de communiquer, de collaborer, de partager leurs informations en adoptant une solution de gestion de la donnée produit leur permettant d’innover en matière de canal de vente, de fonctionnalité ou de service. Pour connaître tout des grands phénomènes qui ont marqué le secteur, téléchargez notre livre blanc 2019-2021, ou la transformation du retail européen.

    TELECHARGER LE RAPPORT

    Articles Liés

    Continuer à lire

    avril 23, 2022

    L’impact de l’apparition de l’e-commerce sur les données produit

    5 minutes pour lire
    L’information produit est au cœur du commerce. En ligne, en magasin, c’est le premier point de contact entre un consommateur et un produit, bien avant l’achat. 
    écrit par: Aude Chardenon
    avril 8, 2022

    L'Eco-Score, un sujet déjà d’actualité pour les professionnels du commerce

    4 minutes pour lire
    Né d’une initiative privée et citoyenne, l'Eco-Score résonne dans un contexte où les consommateurs s’intéressent de plus en plus à l’impact environnemental de ce qu’ils...
    écrit par: Aude Chardenon
    avril 1, 2022

    Ce que dit la réglementation en matière de données produit

    3 minutes pour lire
    Que l’on vende en ligne ou en magasin, la réglementation française autour de l’information consommateur est très précise dès lors que l’on parle de produits alimentaires....
    écrit par: Aude Chardenon