Regarder
DEMANDER UNE DÉMO
fr
    novembre 21, 2022
    9 minutes pour lire

    Les 3 grandes tendances du commerce à venir en 2023

    écrit par: Julie Merrer

    Pour les commerçants, continuer d’innover et de satisfaire les besoins de sa clientèle constitue un vrai défi. L’écosystème e-commerce ainsi que les attentes des consommateurs évoluent constamment. Ainsi, selon des données issues du Rapport Consommateurs 2022 de Salsify, 1 Français sur 3 estime par exemple acheter davantage en ligne depuis le début de la crise sanitaire. 

    Le commerce en ligne est désormais une norme pour bon nombre d’acheteurs. Mais l’évolution du commerce n’est pas terminée. Et l’une des clés pour prospérer est de détecter et d'analyser les nouvelles tendances de manière à anticiper les nouveaux développements de son activité. Voici les grandes tendances du commerce à venir en 2023.

    1. Le métavers, une opportunité à surveiller pour les marques et distributeurs

    Le métavers est un concept dont on entend de plus en plus parler et qui ne laisse personne indifférent. À l’origine, il s’agit d’un néologisme créé dans les années 1992 par l’écrivain de science-fiction Neal Stephenson dans le cadre de son roman Snow Crash. Il y décrit un monde virtuel qui existe en parallèle du monde réel.

    Aujourd’hui, la technologie dépasse la fiction. De nombreux développeurs et ingénieurs travaillent à la création de mondes numériques, dans lequel il serait possible de faire tout ce qu'on fait dans la « vraie vie » via des avatars. Nous pourrions, par exemple, échanger avec d’autres personnes, créer un réseau, se divertir, apprendre, et évidemment, faire des achats.  

    Le métavers n’en a qu'à ses prémisses, mais certains parlent déjà de l’Internet de demain. 

    Pour les commerçants, cette technologie est une opportunité dont ils peuvent tirer profit de plusieurs façons. C’est peut-être aussi un nouveau canal de vente qui, à l’instar des réseaux sociaux, pourrait prendre davantage de place dans les mois à venir. 

    • Créer une expérience 100 % immersive 

    Grâce au métavers, les entreprises ont la possibilité d’offrir une expérience de réalité virtuelle pour leurs clients. On peut par exemple imaginer des représentations du produit en 3D ;

    des cabines d’essayages virtuelles (ce qui aurait aussi pour conséquence de réduire les taux de retour) ; des espaces où le client pourrait tester le produit.

    En créant une expérience immersive, les entreprises réduisent non seulement les taux de retours, mais surtout augmentent l’engagement et la fidélité de leur clientèle. 

    • Rendre le shopping en ligne plus social

    L’achat en ligne est souvent un acte solitaire. Avec le métavers, le consommateur a la possibilité d’interagir avec d’autres acheteurs, de solliciter leurs réactions et d’obtenir leurs conseils. 

    Et ce n’est pas tout. Le métavers pourrait considérablement améliorer les interactions commerciales. L’acheteur pourrait échanger en temps réel avec le vendeur et obtenir des conseils personnalisés. 

    • Sécuriser les transactions 

    Les métavers utilisent la technologie blockchain pour fonctionner. Cette technologie permet de stocker et de transmettre des informations, sans intermédiaire. Toutes les transactions sont stockées dans des registres qui ne peuvent ni être modifiés ni falsifiés. Ces registres sont publics, ce qui garantit la transparence de toutes les opérations. 

    Dans l’univers des métavers, les échanges s’effectuent grâce aux cryptomonnaies. Une cryptomonnaie est une monnaie digitale basée sur une blockchain. Toutes les transactions sont ainsi enregistrées sur des registres publics et infalsifiables. Selon ce principe, elles sont donc réputées être ultra sécurisées. 

    Point de vigilance toutefois : les cryptomonnaies sont encore très volatiles. Elles connaissent de grandes fluctuations qui impactent sa valeur. 

    • Proposer de nouveaux types de produits

    S’implanter dans un métavers permet aussi de proposer de nouveaux types de produits, notamment des produits numériques. De nombreuses marques se positionnent sur ce créneau. Zara a ainsi créé une collection de vêtements numériques sur le métavers Zepeto. Nike a récemment lancé une paire de basket en NFT en collaboration avec un studio de création d’articles de mode virtuel RTFKT. 

    Toutes ces évolutions peuvent sembler avant-gardistes. D’ailleurs, le matéverse n’en ait qu’à ces prémisses. Pour l’instant, ces univers numériques ne sont pas tout à fait opérationnels et n’attirent qu’une poignée de passionnés. Mais il est intéressant de garder un œil sur cette technologie prometteuse qui risque de bouleverser les habitudes des consommateurs de demain. 

    2. Le boom de la consommation responsable et raisonnée

    Selon Greenflex, 76 % des Français se disent sensibles à la consommation raisonnée, c’est-à-dire consommer de manière plus raisonnable les produits que l’on achète. 

    Des données issues de l’Étude Consommateurs 2022 de Salsify indiquent que l’on observe une tendance croissante dans toutes les catégories pour plus d'informations sur l'origine et la durabilité des produits. En Allemagne, une majorité de consommateurs (53 %) vérifient les informations sur le recyclage des produits et des emballages avant d'effectuer un achat. En France, 25 % des consommateurs disent qu'ils doivent savoir si un produit a une certification environnementale indépendante avant de l'acheter.

    La consommation raisonnée s’appuie sur trois grands piliers.

    • Le respect de l’environnement : la consommation raisonnée implique de favoriser les circuits courts et de soutenir le commerce local. 
    • Le respect de l’être humain : tous les acteurs de la chaîne de production bénéficient de bonnes conditions de travail, qu’ils soient rémunérés à la hauteur de leurs tâches dans le respect des normes éthiques. 
    • Le respect de sa propre santé : le consommateur est de plus en plus attentif à la composition des produits qu’il achète. Il évite les ingrédients controversés et tend à privilégier les produits de qualité, ayant un impact positif sur son bien-être ou sa santé. Ainsi, des applications de décryptage comme Yuka, ScanUp ou QuelCosmetic sont de plus en plus populaires.  

    En tant que distributeur, il est important de s’adapter à ces nouvelles habitudes de consommation. 

    Voici quelques pistes à explorer : 

    • Choisir un mode de livraison éco-responsable en limitant le recours à la livraison express, en proposant un envoi en point relais et/ou en travaillant avec des transporteurs écologiques. 
    • Utiliser des packagings plus écologiques. Il peut, par exemple, être judicieux de privilégier les emballages adaptés à la taille du produit vendu, d’utiliser des emballages réutilisables ainsi que des matériaux écologiques comme le carton. L’idéal est de limiter l’usage du plastique. 
    • Travailler avec des fournisseurs partageant les mêmes convictions que son entreprise
    • Mettre en avant ses engagements pour une consommation plus responsable. Les consommateurs sont de plus en plus sensibles à la mobilisation des entreprises.
    • Obtenir un label ou une certification. C’est un excellent moyen d’assurer la transparence et renforcer la confiance de la clientèle.
    • Mettre en avant l’indice de réparabilité du produit.

    Dans tous les cas, il est essentiel de bien mettre en avant les données qui témoignent de vos engagements RSE.

    3. L’impact grandissant des contenus produit dans le processus d’achat

    Les consommateurs accordent une attention grandissante aux contenus produits. Ces contenus contribuent directement à leurs décisions d’achat.

    Aujourd’hui, les commerçants ne peuvent plus se contenter de fournir les informations produit de base. Ils doivent aller plus loin et proposer du contenu plus complet, pour informer l’acheteur et l’aider à faire le bon choix.

    Selon des données Salsify, 45 % des consommateurs français interrogés abandonnent leur panier s’ils ne trouvent pas l’information produit pertinente. De plus, le contenu enrichi permet d’augmenter significativement le taux de conversion, de 10 % en moyenne dans toutes les catégories. 25 % des consommateurs sont plus enclins à acheter des produits proposant du contenu enrichi.

    Pour y parvenir, les distributeurs ont de nombreuses possibilités, comme créer des articles de blog autour de leurs produits ou services, dans un objectif de référencement sur les moteurs de recherche. Ces pièces de contenu pourront également être partagées sur les réseaux sociaux dans un objectif de communication.

    Ils peuvent également réaliser des vidéos explicatives et/ou comparatives, créer des guides d’utilisation, des modes d’emploi ; et enfin rédiger des fiches produits lisibles et détaillées. 

    En effet, il est important de consacrer du temps à l’écriture de ces fiches produits. Il ne s’agit plus seulement de communiquer les données élémentaires, mais de fournir des informations produit exhaustives, complètes et pertinentes. 

    Les modes de consommation évoluent sans cesse, et l’acheteur accorde une importance grandissante à certaines données produit, comme son origine, sa composition, son indice de réparabilité ou encore les procédés de fabrication utilisés. Ils exigent davantage de transparence de la part des commerçants. Proposer des contenus produits de qualité permet ainsi de renforcer la confiance du consommateur. 

    Pour en savoir plus sur les dernières tendances de consommation, les dernières innovations en matière d’achats et en matière d’expériences immersives en ligne ou en magasin, téléchargez notre « Guide complet pour créer des expériences d’achat réussies ».

    TÉLÉCHARGER LE GUIDE

    Articles Liés

    Continuer à lire

    janvier 12, 2022

    Question Expert : comment construire une équipe performante et mondiale en matière de digital shelf ?

    5 minutes pour lire
    Les acheteurs d’aujourd'hui sont plus omnicanaux que jamais. Les industriels et marques qui utilisent plusieurs approches de mise sur le marché pour le commerce digital...
    écrit par: Brian Johnson

    Comment utiliser le contenu A+ pour stimuler les ventes sur Amazon ?

    8 minutes pour lire
    Pensez au dernier produit que vous avez acheté en ligne : qu’avez-vous fait avant de cliquer sur « Acheter maintenant » ?
    écrit par: Dom Scarlett

    Miniso : 4 choses à savoir sur l’enseigne japonaise qui se lance à la conquête de la France

    4 minutes pour lire
    La marque chinoise d’inspiration japonaise a ouvert une première boutique à Paris (IXème arrondissement) en octobre 2020. Aujourd’hui présente à Lille, Bordeaux et...
    écrit par: Aude Chardenon